Le réchauffement climatique : naturel ou danger ?

 

La question taraude les politiques et divise la communauté scientifique. Le réchauffement climatique est il un phénomène naturel ou est il causé par l'Homme. Pour répondre de façon objective à cette question, il faut dans un premier temps expliquer la notion de réchauffement climatique, puis comprendre la part naturelle de celui-ci et sa part anthropique.

 

Qu'est-ce que le réchauffement climatique ?

 

En règle générale, le terme évoque la hausse mesurée et progressive des températures moyennes constatées à l'échelle de la planète. Cela implique plusieurs choses. D'abord, il faut que ces paramètres climatiques, c'est à dire surtout la température, soient enregistrés selon les mêmes protocoles et avec des outils ayant le même degré de précision. D'autre part, cela signifie qu'il faut disposer d'un très grand nombre de données pour qu'elles aient du sens d'un point de vue statistique. Dire que la Terre est victime de réchauffement climatique parce que la moyenne des températures mesurées depuis cinq ans à Paris augmente n'a pas de sens.

 

La part naturelle du réchauffement climatique

 

N'importe quel scientifique digne de porter ce titre doit admettre qu'il y a eu dans l'histoire de notre planète des épisodes de refroidissement des températures, suivies de périodes d'augmentation de celles-ci. Il y a 15 000 ans, la calotte glaciaire touchait la France. Mais il y a 130 millions d'années, à des latitudes où se trouve notre pays le climat était quasi tropical. Il y a donc un cycle naturel qui fait alterner hausses et baisses de températures moyennes à l'échelle de la planète. Ce cycle est très lent, et l'on passe de l'un à l'autre en des dizaines de millions d'années.

 

La part humaine du réchauffement climatique

 

La révolution industrielle du dix neuvième siècle a amorcé un cycle qui est caractérisé par une augmentation du CO2 atmosphérique. En utilisant du charbon, puis du pétrole pour ses activités, l'Homme a contribué à relarguer des gaz dits à effet de serre. Ces gaz ont la particularité d'altérer les échanges thermiques entre l'atmosphère et la Terre, de sorte qu'ils piègent une partie du rayonnement. Cela fonctionne comme si la chaleur ne pouvait pas s'évacuer librement et entièrement de la Terre vers l'espace. La conséquence est une augmentation de la température au sol.

Étant donnée la croissance démographique mondiale, le nombre d'utilisateurs de produits générant des gaz à effet de serre augmente constamment. La conséquence est simple à deviner : la température suit la même progression.

 

Les conséquences du réchauffement global

 

L'augmentation de la moyenne des températures mesurées sur Terre n'est pas sans incidence, même si, nous l'avons dit, la Terre a déjà connu de tels épisodes. Ce qui différencie l'origine naturelle de l'origine humaine du phénomène, c'est son extrême rapidité. Chaque année est ainsi officiellement déclarée année la plus chaude jamais enregistrée.

Les sols sont des plus en plus secs, les épisodes pluvieux de plus en plus espacés (ils ont tendance à être violents ou spectaculaires). Les espèces qui ne tolèrent pas des conditions météorologiques trop chaudes tendent à se déplacer ou à disparaitre. Même en suivant les modèles les plus optimistes de croissance des températures, c'est toute l'agriculture qu'il faudra repenser. On a longtemps évoqué la fonte des glaces aux pôles. Le plus dramatique ne serait pas l'élévation du niveau de la mer de dix centimètres mais plutôt la disparition de centaines d'espèces sur Terre.

 

Aller plus loin : http://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/rechauffement-climatique-consequences-rechauffement-climatique-1298/

En savoir plus

MUSEFREE.COM - SUBMITTING FORM...

THE SERVER ENCOUNTERED AN ERROR.

FORM RECEIVED.

Site créé et mis à jour par villes-environnement.fr - 2017 - Copyright