Les comportements envers la planète que l'on prône dans son entourage

Une grande majorité de personne a pris conscience récemment des enjeux liés au réchauffement climatique et aux ressources énergétiques. Une nouvelle société est très progressivement en train de se mettre en place. Elle dénie les enseignements du passé qui prônaient la production avant tout, et se tourne vers les solutions alternatives ou respectueuses de leur environnement. Pour autant les personnes qui ont modifié leur comportement et essayent de faire un geste pour la planète font l'objet de moqueries de la part de leur entourage. Pourquoi ? C'est ce que nous allons voir avec quelques cas concrets.

 

La futilité de leur démarche est mise en avant

 

L'argument numéro un qui est exposé aux personnes qui modifient leur comportement pour qu'il soit plus en phase avec les problématiques environnementales est la futilité de leur démarche personnelle au regard du reste du monde. Comment une personne peut elle avoir le moindre impact sur des phénomènes provoqués par plus de sept milliards de personnes ? Comment une seule personne pourrait-elle faire changer les modes de consommation, le conditionnement des produits alimentaires ? Derrière ces accusations ou ces questions mesquines, l'interlocuteur est souvent démuni. Sa réponse se borne en général à dire que si tout le monde le faisait, les choses évolueraient. Sauf que les autres ne le font pas. Au final, la discussion tourne en rond, le sentiment qui prédomine est que la personne perd son temps et qu'elle ferait mieux de rentrer dans le rang comme les autres.

 

On généralise des situations extrêmes

 

Votre entourage se moque de votre volonté de changer ou de faire changer notre comportement de consommateur parce que les cas qui sont médiatisés sont, disons le, caricaturaux et extrêmes. La télévision se gargarise de reportages chez des particuliers qui éteignent la lumière des toilettes lorsqu'ils sont à l'intérieur, ou qui recyclent l'eau des toilettes dans des fossés végétalisés sur leur terrain et alimentent ensuite une mare avec l'eau claire. Au nom de l'environnement, on met en avant trop de choses qui, il faut l'avouer, sont souvent risibles. D'ailleurs, les industriels l'ont bien compris et ils abreuvent largement de "nature" ou de "planète" leurs campagnes publicitaires. On parle de  greenwashing : http://www.novethic.fr/lexique/detail/greenwashing.html Il faut se méfier de l'effet de lassitude qui pourrait être contre productif. Personne ne peut avoir un impact zéro sur la planète.

 

On raille son entourage par jalousie

 

C'est un comportement assez typique, et profondément humain. Devant votre voisin qui cultive lui même ses légumes bio dans son jardin, récupère l'herbe tondue dans un bac à compost, l'eau de pluie dans une cuve de récupération, donne ses restes à ses poules dans un enclos, la tension monte. Comment trouve t-il le temps de faire tout cela ? N' a t-il pas mieux à faire ? Quand on travaille dur, c'est impossible. Voilà pourquoi ils sont si souvent dénigrés. Il n'est plus question de volonté de faire autrement mais de temps. Plus une personne manque de temps, plus elle se croit importante pour la société.

 

Sans aucune raison valable

 

On a tendance à trop souvent oublier qu'humainement, on trouve toujours quelque chose à dire sur notre entourage. Il est plus facile de voir la paille dans l’œil de son voisin que la poutre dans le sien. La critique, le déni, font parti de nos petits comportements coupables si faciles à adopter.

 

En savoir plus

MUSEFREE.COM - SUBMITTING FORM...

THE SERVER ENCOUNTERED AN ERROR.

FORM RECEIVED.

Site créé et mis à jour par villes-environnement.fr - 2017 - Copyright

Mentions légales