Oui, les petits gestes au quotidien comptent

 

Vous l’avez sûrement déjà tous entendu, le conte du Colibri. Ce petit oiseau qui, quand l’arbre sur lequel il vit prend feu, fait des allers-retours entre la rivière et sa maison boisée. Les autres oiseaux habitant l’arbre eux-aussi le regardent prendre une goutte d’eau dans son bec pour la jeter sur l’arbre, et encore, et encore. Ils lui demandent « mais pourquoi fais-tu cela ? Ça ne sert à rien, ta goutte d’eau n’est rien face aux flammes. » Le colibri répond alors : « je fais ma part, je fais ma part de travail pour éteindre le feu, vous aussi venez faire votre part de travail pour éteindre ce feu ! »

Alors tous les oiseaux, s’élancent vers la rivière, prennent une goutte d’eau dans leur bec afin de la lancer sur l’arbre, et tous répètent l’action inlassablement. Et ces millions de gouttes d’eau finissent par former une petite pluie si dense qu’elle finit par éteindre le feu.

 

 

Comparons maintenant cela à notre réalité. Notre arbre c’est notre planète. Nous sommes le colibri. Les personnes qui nous entourent sont les oiseaux qui habitent notre planète avec nous. Si tous, nous faisons des petits gestes pour sauver notre planète, si nous tous, comme le colibri nous faisons notre part, et encourageons les autres à faire leur part, alors on peut contribuer à sauver la planète.

Parce que si tout le monde prenait une bonne habitude alors ça donnerait quelque chose de grand car un petit geste effectué par 7 milliard de personne est au final quelque chose de considérable, quelque chose qui peut « éteindre le feu ». Ce « feu » étant la pollution.

 

 

Ainsi, ceux qui habitent en ville et qui pratiquent le tri des déchets séparent le carton du verre, les emballages du plastique. C’est un petit geste à leur échelle mais si tout le monde le faisait alors on aurait un résultat visible. Car les cartons vont être recyclés, le plastique aussi et cela pourra créer de nouveaux objets propres à la consommation sans avoir à puiser de nouveau dans les ressources de la Terre. Par exemple, avec 27 bouteilles recyclées, on peut fabriquer un pull !

 

Ceux qui habitent à la campagne eux, ont tout simplement commencé à mettre leurs déchets naturels de côté, tout ce qui provient de la terre (noyaux, épluchures…) n’est pas jeté avec le reste des déchets, c’est ce qui s’appelle le compost. Au lieu de remplir des poubelles souterraines qui polluent la planète, ce petit geste ramène à la terre ce qui vient de la terre. Ainsi au bout de quelques années, le compost redevient de la terre.

 

Ceux qui en ont un ont pris l’habitude de trier avant de jeter ça ne leur semble rien, mais encore une fois si tout le monde le faisait alors le résultat serait encore plus visible.

 

 

Ce sont toutes ces petites contributions, ces petits gestes, chacun à notre échelle, avec nos possibilités, qui vont contribuer à sauver la planète. C’est la force de 7 milliards de personnes, les 7 milliards de petits gestes qui vont donner un résultat significatif à l’échelle de la planète.

 

La preuve : http://www.psychologies.com/Planete/Eco-attitude/Semaine-du-developpement-durable/Articles-et-Dossiers/Comment-lutter-contre-les-emballages/Yann-Arthus-Bertrand-Il-n-y-a-pas-de-petits-gestes

 

 

En savoir plus

MUSEFREE.COM - SUBMITTING FORM...

THE SERVER ENCOUNTERED AN ERROR.

FORM RECEIVED.

Site créé et mis à jour par villes-environnement.fr - 2017 - Copyright

villes-environnement@netcourrier.com